Présentation des archives 
d'André Francis

Music Auction (by Art Richelieu) en partenariat avec l’étude Lynda Trouvé vous présente la vente des archives de M. André Francis. Légende du jazz, l’animateur était surnommé le « Monsieur Jazz » des ondes radio.

Le parcours d’André Francis 

En 1947, une petite station parisienne, Paris-Inter, diffuse des programmes conçus par le Club d’Essai dirigé par le poète et dramaturge Jean Tardieu. Véritable laboratoire d’art radiophonique avec des émissions sur la littérature africaine, la poésie, des documentaires touristiques et sociaux, André Francis propose un montage composé d’œuvres du poète martiniquais Aimé Césaire modulés par des musiques rares de Duke Ellington. Jugé efficace le responsable des émissions de variétés, François Billetdoux lui propose d’intégrer ce vivier de jeunes journalistes afin d’animer une émission consacrée aux musiques vivantes autrement dit au jazz. Il y produit des émissions de jazz avec Charles Delaunay (co-fondateur de la revue Jazz-Hot avec Hugues Panassié) et présente « Jazz Variétés » le dimanche matin avec lui. En avril de la même année, dans le grand studio de l’immeuble du Club d’Essai rue de l’Université, il organise son premier concert de jazz (Coleman Hawkins et Erroll Garner). Une multitude d’autres suivront, aussi bien avec les musiciens les plus célèbres qu’en devenir.

 

 

Il a tant enregistré et présenté de concerts, plus de 10 000, que sa voix et sa silhouette ne sont pas inconnues des spectateurs de nombreux festivals, et non des moindres, le Festival d’Antibes-Juan-les-Pins, la Grande Parade du Jazz de Nice, le Festival Django Reinhardt de Samois, le Jazz In Marciac… Sa voix est aussi gravée sur quelques disques, elle présente avec un tel aplomb les musiciens qu’il est impossible de douter de l’importance du moment (ceux de Miles Davis ou John Coltrane pour ne citer qu’eux). Son ami, le pianiste Martial Solal lui a consacré une composition, Sans Francisco sans Francis. 

 

Lorsqu’en 1997, il prend sa retraite après 50 ans de radio, une soirée lui est dédiée à Radio France avec plus de 5 heures de concert en direct sur France Musique et la même année, dans le cadre des « Django d’or », il reçoit le Prix Django Reinhardt pour l’ensemble de sa carrière. 

 

A la retraite, ce boulimique de travail élabore avec son ami Jean Schwarz, des coffrets de jazz qu’il produit pour le label Chant du Monde, notamment en 2011 « Une histoire du jazz » en quatre coffrets de 25 CD, qui retrace le premier demi-siècle d'épopée du jazz.

 

Par hasard, il est rentré à la radio à 22 ans mais il n’était pas un dilettante. Sa passion pour le jazz a été sa force de travail. Fait commandeur de l'Ordre des Arts et des Lettres, il a défendu tout au long de sa carrière, ceux en qui il discernait le talent, le phrasé, la créativité... Son regard bienveillant, plein de malice et d’humour n’a jamais cessé de les photographier sur scène puis de les dessiner, les peindre et de les exposer dans des clubs et festivals de jazz, en France et à l’étranger et des galeries.

 

Francis Marmande, dans son article du Monde du 19 février 2019, écrit « Il n’aurait pas eu le toupet de s’autoproclamer « journaliste exigeant » : il l’était. Il semblait servir une cause, faire œuvre d’une passion, et métier d’historien modeste : dans la vulgarisation au sens enviable du terme, comme dans la polémique dont il ne se privait pas... »

Une vente pour les amoureux de jazz

Son bureau était le reflet d’une vie de recherches à explorer et analyser le jazz sous toutes ses formes. Que cela soit des annotations sur des papiers ou livres, ou des esquisses de musiciens, André Francis a cherché à décloisonner le jazz en explorant d’autres formats que la musique.  

Lien du catalogue ici.

André Francis

©-JBMillot

Francis Paudras "Charlie Parker - to Bird with love", ed. Wizlov, 1980.
Dedicace de l'auteur et du traducteur

10 disques 33T Free Jazz Improvisation et 1 disque ajb (Artists Jazz Band) - service de presse
VG+ à NM; VG+ à NM

Affiche "ORTF en lutte"

Marion BROWN
"Quartet"
Xylographie, signée en bas à droite et datée 1990, justifié A/P en bas à gauche, titrée au centre

© 2020 Music Auction, tous droits réservés

Art Richelieu 
Maison de vente aux enchères
51, rue Decamps, 75116 Paris - France
T. +33 (0)1 42 24 80 76
contact@art-richelieu.fr

OVV Deburaux Paris - Déclaration CVV N°0502014

SIRET: 83479095800013
SIREN: 834790958